Comment fonctionnent les moteurs de recherche ?

Du point de vue de l’utilisateur, les moteurs de recherche sont un peu « miraculeux ». En tout cas, ils l’ont été. Aujourd’hui, ils font partie de notre quotidien à tous. Google a la réponse à tout, et continue sans cesse de s’améliorer.

Mais savez-vous vraiment comment ils fonctionnent, et pourquoi il est important de s’en préoccuper pour votre business ?

Dans cet article :

Qu’est-ce qu’un moteur de recherche, au juste ?

C’est deux choses : une base de données avec tout un tas d’informations, et des algorithmes qui calculent les meilleurs résultats de recherche à montrer aux internautes qui utilisent le moteur.

Google par exemple stocke des milliards de pages dans ses fermes de serveurs informatiques. Ses puissants algorithmes vont ensuite utiliser des centaines de facteurs différents pour montrer le résultat le plus pertinent possible à chaque requête.

Pourquoi il est important de comprendre leur fonctionnement ?

Car pour les séduire, afin qu’ils fassent monter vos pages dans leur index, on doit d’abord savoir quelle stratégie adopter. C’est mon travail de SEO freelance.

Savoir comment Google trouve et classe le contenu améliore votre capacité à créer des pages qui ont plus de chances d’apparaître en première page. Si vous y allez à l’aveuglette sans comprendre les valeurs de Google, ni même la façon dont il découvre le contenu, vos chances de classement sont quasi-nulles.

Quand on comprend, et qu’on bosse bien pour optimiser un site, on obtient ce genre de résultats sympathiques :

Record de clics sur la fiche Google My Business (Maps) grâce à quelques semaines d’optimisation sur le site d’un artisan.

Comment fonctionnent les moteurs de recherche (version simple)

Des logiciels d’explorations (appelés crawlers ou spiders) parcourent régulièrement les pages web du monde entier en suivant les liens entre ces pages. Ils scannent tout, et stockent ce qu’ils « voient » dans leur base de données.

Ensuite, un autre robot algorithme va extraire des données (comme les mots-clés présents dans une page) pour classer les URLs (adresses des pages web) dans sa base de données. C’est ce qu’on appelle l’index.

Enfin, le moteur de recherche, qui est l’interface entre cet index et un internaute, affiche les résultats les plus pertinents de l’index en fonction de la requête tapée sous forme de mots-clés dans la barre de recherche.

Fonctionnement des moteurs de recherche
Le fonctionnement des moteurs de recherche expliqué simplement

Précision sur le Crawling

Le crawler est un programme informatique qui télécharge les pages web. Les moteurs de recherche s’en servent pour découvrir le nouveau contenu publié sur internet en passant régulièrement sur les pages, afin de se mettre à jour si des informations ont changé.

C’est pourquoi quand on a un blog, il est important que la page Blog de son site mette en avant les derniers articles publiés (avec un lien de la page blog vers l’article en question).

Les derniers articles publiés sur Dudewithgoals.com, mon blog sur la Productivité

Qu’est-ce qu’un algorithme de recherche ?

La découverte et l’indexation des contenus ne sont que la première partie. Les moteurs de recherche ont ensuite besoin d’un moyen de classer les résultats pertinents à montrer quand un utilisateur tape sa recherche.
C’est à cela que servent les algorithmes.

Chaque moteur de recherche a ses propres algorithmes pour classer les pages web. Mais comme Google est de loin le moteur de recherche le plus utilisé (du moins dans le monde occidental), c’est sur lui que nous allons nous concentrer dans la suite de ce guide.

Comment fonctionne Google ?

Et bien, à peu près de la même façon que ce que je viens de vous expliquer. Google fouille internet, comprend les contenus et les pages, les trie, et montre ce qu’il estime être les « meilleurs » en fonction des recherches saisies.

Moins d’une seconde pour 9 millions de résultats… pas mal non ?

C’est très puissant. Mais pourquoi Google écrase autant sa concurrence ?

Google est très intelligent

3 raisons expliquent la domination, presque monopolistique, de Google :

  1. Il explore le web plus vite et plus souvent que les autres. Son index est le plus performant et le mieux actualisé ;
  2. Leur investissement dans l’intelligence artificielle et les algorithmes de langage lui permettent de comprendre une requête avec des fautes, ou une recherche similaire ;
  3. Google affiche les résultats de recherche les plus pertinents.

Ma requête ne contient pas le mot « assurance » ou « garantie ». Pourtant, Google estime que le plus pertinent pour moi à l’instant T est de souscrire à une assurant auto.

Aujourd’hui, cela vous paraît évident, car vous êtes habitués. Mais derrière cette facilité déconcertante en apparence (et la rapidité) il y a des années de travail de la part du géant américain.

Les principaux facteurs de classement utilisés par Google

Google examine des centaines de facteurs pour trouver et classer les contenus pertinents. Personne ne sait ce que sont tous ces facteurs, mais nous connaissons les plus importants. Examinons quelques-uns d’entre eux.

On le compare souvent à Coca-Cola. Beaucoup d’industriels imitent le produit, s’en approchent, mais la recette complète est un mystère. Et personne n’arrive à faire le « Vrai » Coca-Cola. Pareil pour Google. Leurs secrets sont bien gardés.

La pertinence sur un sujet

Lorsqu’une page web contient les mêmes mots clés que la requête de recherche, en particulier à des endroits bien visibles comme les titres, c’est un signe de pertinence.

Mais ce n’est pas tout, sinon ce serait trop simple. Google cherche également d’autres mots ou phrases qui lui confirment l’autorité d’une page sur le sujet principal qu’elle traite.

« Le signal le plus élémentaire de la pertinence de l’information est lorsqu’une page web contient les mêmes mots clés que votre requête de recherche. Si ces mots clés apparaissent sur la page, ou s’ils apparaissent dans les titres ou le corps du texte, l’information a plus de chances d’être pertinente. Au-delà de la simple recherche de mots clés, nous utilisons des données d’interaction agrégées et anonymisées pour évaluer si les résultats de la recherche sont pertinents par rapport aux requêtes. Nous transformons ces données en signaux qui aident nos systèmes d’apprentissage automatique à mieux estimer la pertinence. »

Google Search

L’intention de recherche

Google est monstrueux dans la compréhension de ce que l’on attend réellement en tant qu’internaute. Je vous donne un exemple pour que vous compreniez.

Si je tape « tarte à la rhubarbe » dans le moteur de recherche, voici ce que j’obtiens :

Je n’ai pas saisi le mot « recette », Google a deviné ce que je voulais et m’affiche directement des résultats optimisés. Parfois, il m’affichera même des vidéos Youtube directement dans les résultats de recherche.

Maintenant, imaginons que je recherche « chaussure running homme ». Cette fois, Google interprète mon intention comme « cette personne veut acheter des chaussures de running ». Et voilà ce que je trouve dans mes résultats :

Google me propose des sites marchands, avec différentes gammes de prix affichées.

Vous l’avez compris, Google travaille très dur pour classer les contenus qu’un internaute s’attend à voir.

Et pour chaque subtilité, changement de mot ou d’ordre des mots, Google comprend que l’intention de recherche peut être totalement différente. Ainsi, ils s’efforcent de vous montrer un contenu intéressant, dans le format qui sera le plus pertinent (image, vidéo, texte, shopping, etc.).

Articles récents ou pas ?

Google sait quel type de requêtes exigent des résultats de recherche « frais ». Par exemple « programme TV ce soir » va donner lieu à une guerre entre les sites de programme TV pour celui qui sera le plus récemment actualisé.

En revanche, d’autres requêtes ne vont pas donner de résultats frais. Si vous cherchez « meilleur ordinateur portable », certes les articles sont récents, mais les premiers résultats ne sont pas forcément issus de sites qui ont publié un article sur les « meilleurs ordinateurs portables » le matin même. (j’écris cet article le 31 Octobre 2020)

Et enfin, certaines requêtes comme « comment déboucher ses toilettes » ne vont pas renvoyer de résultats récents. La technique est inchangée, le facteur « fraîcheur du contenu » n’est pas du tout pertinent dans ce cas.

Les résultats ne datent pas de 2020, loin de là !

« Le contenu est roi ». Oui, la qualité de votre contenu est essentielle

Google cherche à récompenser les articles/pages/tutoriels/listes, etc en fonction de leur qualité. Objectivement, ce n’est pas facile à juger. Pour répondre à la demande de ses utilisateurs, Google se base sur 3 piliers : Expertise – Autorité – Confiance (EAT).

Imaginons que vous cherchez « comment être plus musclé ? ». J’imagine que vous aimeriez que Google vous propose en premier le site d’un coach expert, diplômé, avec des énormes bras, plutôt qu’un article traitant de la musculation sur le site d’un adolescent tout frêle qui utilise ses nouveaux haltères depuis 2 semaines.

Google va donc s’appuyer sur l’autorité et la confiance, en plus de la qualité des informations trouvées dans l’article. Même si notre jeune adolescent a optimisé à 100% le contenu de son article, il y a peu de chances qu’il ait assez de liens provenant d’autres sites qui « affirment » son autorité. Tout l’inverse de notre coach expert.

Considérez les « liens retour » (backlinks) comme des votes provenant d’autres sites web. Lorsqu’une personne crée un lien vers une page, elle confirme en quelques sortes que votre contenu est bon.

Expérience utilisateur

Au-delà des mots-clés, et de l’optimisation d’une page, Google met en avant les sites agréables à visiter. Donc cela prend en compte la navigation, la structure du site, et la vitesse de chargement entre autres.

Encore plus important depuis le boom des smartphones : votre site est-il responsive ? Depuis 2019, Google « utilise principalement la version mobile du contenu pour l’indexation et le classement » sur tous les appareils.

65% des recherches sur Google proviennent d’un utilisateur sur mobile.

SEO Round Table

Offres SEO

Découvrez comment je peux vous aider à obtenir plus de trafic et de clients grâce au SEO

Laisser un commentaire